Présentation de Bénédicte

Je suis Bénédicte, 40 ans, maman de Gabin né en 2015.

Puéricultrice de formation, je me suis toujours intéressée dans ma pratique aux liens parents-enfants, à ce qui aide à les mettre en place ou au contraire rend ces liens difficiles à établir.

C’est d’abord le massage qui est entré dans mes pratiques, pour le  bien-être des bébés prématurés auprès desquels j’exerçais à l’époque, avec surtout l’envie de transmettre aux parents cet outil qui viendrait renforcer leur sentiment de compétence parentale, sentiment souvent malmené.

Au fil de diverses formations professionnelles, mes convictions personnelles se sont renforcées.

C’est donc tout naturellement que pendant ma grossesse, j’ai voulu en savoir plus sur le portage physiologique. Internet est une 
mine d’or, mais j’avais aussi besoin de choses concrètes, pas uniquement de vidéos.

C’est là que j’ai découvert Ta Ouret, qui à l’époque ne proposait plus d’atelier mais a pu m’orienter vers une monitrice.

A la naissance de Gabin, le bien-être ressenti tant par lui que par nous, ces moments de partage, de douceur, nous ont été très précieux. Porté en écharpe et slings tricotés, dès la maternité, le côté pratique du portage était lui aussi bien présent : comme c’est confortable de répondre au besoin de proximité de mon bébé tout en pouvant continuer à vaquer à mes activités !


Nous avons ensuite découvert les écharpes tissées, mais aussi les préformés qui ont conquis le papa, réticent et inquiet face aux nœuds, les porte-bébés d’inspiration asiatique qui m’ont rassuré pour installer mon fils en dorsal lorsque celui-ci a voulu découvrir plus le monde environnant…

Au fil des mois, le portage est devenu passion : découverte des matières et tissages, leurs spécificités, les différentes marques et leurs histoires, rencontres entre parents porteurs qui permettent des échanges souvent riches.

Aujourd’hui, mon fils grandissant, le portage se fait plus rare, réservé à des moments câlins ou aux longues promenades.

Bien que je n’exerce plus en tant que puéricultrice, l’envie de transmission est toujours présente, j’ai souvent répondu et avec plaisir aux demandes de mes proches, mes amis ou connaissances.

Il m’a donc paru presque naturel de me former pour devenir monitrice, pouvoir transmettre, avec des bases solides (pas uniquement mes connaissances de maman).

Je suis formée au portage avec Transmettre Ensemble le Portage et espère promouvoir le portage auprès de nombreux parents.

benedicte@taouret.fr